Hirondelle que de nom !

Hirondelle que de nom !

Hirondelle de mer :

Se dit de certains oiseaux de mer qui ont de la ressemblance avec l'hirondelle. Dans le grand nombre des noms transportés pour la plupart sans raison, des animaux de terre à ceux de mer, il s'en trouve quelques-uns d'assez heureusement appliqués, comme celui d'hirondelle qu'on a donné à une petite famille d'oiseaux pêcheurs qui ressemblent à nos hirondelles par leurs ailes et leur queue fourchue. (Buffon, Les oiseaux, tome XVI, page 67).


hirondelle de mer
Nom d'un oiseau de mer, le Sterne,
Sterna artica, Famille de laridés.


hirondelle de mer
Nom de quelques poissons volants,
Famille des Exocoetidés.


L'hirondelle de mer est aussi une coquille bivalve des pays chauds dont le nom lscientifique est Avicula hirundo (Famille des Pteriidae).


Hirondelle de Ternate :

Oiseau de Paradis, Paradisea apoda (L.) Famille des Paradisaeidés.


Hirondelle : (Charon)

Rond de fer plat et mobile qui entoure l'essieu.


Hirondelle de carême :

Nom donné autrefois aux soeurs converses de la congrégation de Sainte-Claire, qui parcourant la France pendant le carême, quêtaient pour leur couvent.


hirondelle de la Manche
© http://www.pilotes-maritimes.fr

"Les Hirondelles de la Manche"

Dès le 16 ème siècle, les pilotes du Havre, bravant des conditions géographiques et climatiques difficiles, ont solidement assis leur réputation de fins manoeuvriers par un savoir-faire exceptionnel et un courage reconnu. La fin du 19 ème siècle verra l'apparition des célèbres cotres-pilotes à coques noires et pavois blancs, "les hirondelles de la Manche", qui, croisant de Dunkerque aux Scillies, écriront l'une des plus belles pages de la navigation à la voile. Les pilotes du Havre d'aujourd'hui, à la pointe de la technique maritime, s'inscrivent dans le droit fil de ces marins prestigieux et contribuent, par leurs compétences, au dynamisme de la communauté portuaire.(http://www.pilotes-maritimes.fr)
Nom de navires, probablement à rames, qui figurèrent au siège de La Rochelle dans la flotte de Richelieu et sur lesquels on ne sait rien de plus. A Fécamp le sieur Mé a fait bâtir deux vaisseaux pour le roi, de 300 tonneaux, et deux hirondelles, Rapport de Leroux d'Infréville à Richelieu, en 1629, chapitre 6, cité dans J.Caillet, l'Administration de le France sous Richelieu, II, 32 Paris 1860.


L'Hirondelle du lac Léman :

Construite en 1855, l'Hirondelle fut le premier bateau du Léman entièrement construit en Suisse, par l'entreprise Escher Wyss de Zurich. Commandée pour faire face au trafic attendu en raison du développement du chemin de fer dans la région, sa capacité était de 800 places. Sa présence sur le lac fut de courte durée. Après s'être échouée une première fois en février 1857, le 10 juin 1862, en voulant éviter une barque de pêche, l'Hirondelle talonne sur un rocher devant La Becque-de-Peilz. Des travaux sont aussitôt entrepris pour essayer de la sortir de sa fâeheuse position mais, le 18 juillet de la même année, une violente tempête la fait définitivement sombrer.
Il faudra attendre 1968 pour que quatre plongeurs tombent par hasard sur son épave.


hirondelle d u lac Léman
© Nordic Underwater Archaeology avec permission de L'Illustré et de Bertrand Dumas


Hirondelle : (Tailleurs)

Chez les tailleurs, le jeune ouvrier allemand qui venait faire à Paris la bonne saison et s'en retournait dans son pays.


Mortier d'hirondelle

Mortier de terre parfois employé dans la maçonnerie à sec, en particulier pour bâtir les murs des granges, dans le Périgord. (Jean-Paul Simon, Denis Soulié, L'architecture paysanne en Périgord et sa restauration, Ed. P. Fanlac, Périgueux, 1991, 208 p., p. 46.)


Hirondelle d'hiver :

Se disait dans quelques provinces des ramoneurs, par allusion aux migrations, mais aussi des marchands de marrons qui arrivés dans les villes au déburt de l'hiver.


Hirondelles et Gastronomie

Hirondelle esculente : ou hirondelle comestible, Collocalia esculenta, dite surtout Salangane, celles dont les nids se mangent en Chine et en Indochine. L'oiseau le fabrique en régurgitant du jabot une substance gélatineuse provenant des algues absorbées. Très riches en protéines et vitamines, ils ont, selon la croyance populaire, la propriété spécifique de rehausser le sex-appeal féminin et de soutenir les virilités déclinantes.
En fait ces oiseaux là n'appartiennent pas à la famille des hirondelles, mais à celle des martinets (Apodidés).


Simca Aronde
© Simca

Quand « Aronde » se grise de vitesse

En 1957, la Simca « Aronde », qui a vu le jour en 1951, souffle ses six bougies et ses 500 000 exemplaires vendus. Elle connaît à cette période un succès commercial qui dépasse, de loin ,celui de sa concurrente la 203 Peugeot.
Gonflée à partir de coups médiatiques, « l'Aronde » se dégonfle vite dès qu'elle n'est plus soutenue. L'état major de Simca se rend compte qu'il faut faire quelque chose. Âgée seulement de six ans, malgré un semi-rajeunissement esthétique récent baptisée ligne Océane, aux formes plus tendues, « l'Aronde » fait son âge.
Se calquant sur la mode américaine d'alors, Henri-Théodore Pigozzi, le PDG de la firme, décide de changer encore de carrosserie. Mais pas question de redessiner une nouvelle voiture de A à Z! Pour réduire les frais d'investissement au maximum, on projette de rajeunir assez profondément l'actuel modèle, sans toucher à la structure ni à la mécanique. Et ça marche! En septembre 1958, a lieu le lancement « pharaonique » de la P60.
Si l'on parle beaucoup de Simca au salon de 1958 c'est surtout parce que Chrysler vient de prendre 25% des parts de la marque française. Le déclin est amorcé.



"Les hirondelles" ou "Les arondes des rondes"


Brigade d'Agents de Police cyclistes, (la marque du pluriel s'impose ici, ces agents se déplaçant toujours en couple).
Le dernier départ migratoire eut lieu à la fin des années 50, l'espèce est désormais éteinte.

« Le gendarme a différents noms en argot : quand il poursuit le voleur, c'est un marchand de lacets ; quand il l'escorte, c'est une hirondelle de la grève ; (Honoré de Balzac, Splendeur et misères de courtisanes, IV)

hirondelle tardy
© Les aventures Extraordinaires d'Adèle Blanc-Sec,
TARDY - Éditions CASTERMAN

Accueil | Les hirondelles | Migration | Protection | L'homme et l'hirondelle | Actualités |
© 2002-2014 oiseaux.net