L'hirondelle rousseline
Hirundo daurica

L'hirondelle rousseline

hirondelle rousseline
© Naumann - Collin

Classification :

Ordre des passériformes
Famille des hirundinidés

Biométrie :

Taille : 16 à 18 cm de long
Poids moyen : 18 à 21 g

Aussi appelée :

Red-rumped Swallow (anglais) - Rötelschwalbe (allemand) - Roodstuitzwaluw (néerlandais) - Rostgumpsvala (suédois) - Rondine rossiccia (italien) - Golondrina Daurica (espagnol) - Andorinha daurica (portugais) - Jaskolka rudawa (polonais) - Ruostepääsky (finnois) - Rødrygget Svale (danois) - Vörhenyes fecske (hongrois) - Amursvale (norvégien) - koshi-aka tsubame (japonais) - nhan bung xám (vietnamien) - jin yao yan (chinois) - Oroneta cua-rogenca (Catalan)


Description, identification :


L'hirondelle rousseline est semblable à l'hirondelle rustique mais les filets de sa queue sont plus courts et dépourvus de taches blanches. La nuque, le croupion et le dessous sont roussâtres sans bande pectorale.

hirondelle rousseline
© http://www.bath.ac.uk/~pyscpb...



Distribution :

L'hirondelle rousseline est une espèce indo-africaine qui niche en France, depuis 1962 en Corse, avec quelques couples seulement. Aujourd'hui, on estime leur présence à une centaine de couples. La répartition est essentiellement limitée au pourtour méditerranéen, où elle est très localisée. Pendant la période hivernale, elle migre en Afrique tropicale.



hirondelle rousseline
2 jeunes à peine envolés
fin 8/2001-Collioure(66) © Frédéric Mahler

Habitat :

Elle vit généralement dans des zones plutôt steppiques et accidentées, à climat chaud. Niche sur les falaises, les ruines, sous les ponts ou à l'entrée des grottes, depuis le niveau de la mer jusqu'aux basses régions montagneuses.


Construction du nid :

Le nid est construit de boue, il est entièrement fermé hormis le trou d'entrée. L'intéreur est garni d'herbes et de plumes.

Nid d'hirondelle rousseline
Nid sous le viaduc de Collioure
fin 8/2000 © Frédéric Mahler



Ponte et élevage des jeunes :

L'hirondelle rousseline fait généralement deux à trois couvées par an. Les oeufs, au nombre de 4 à 5, sont d'un blanc pur que la femelle couvera pendant 14 jours. Elle se nourrit en vol à 94 % d'hyménoptères formicidés (fourmis), le reste étant constitué d'insectes aptères (sans ailes) capturés au sol.



hirondelle rousseline
2001 - Portugal (Freineda) © Antony D.J


Le vol :

Le premier envol des petits sera entre 19 et 22 jours. La chasse aérienne de l'hirondelle rousseline est très proche de celui de l'H. de rustique avec des battements moins rapides. Elle affectionne les glissades prolongées et les ascensions en spirale.


Le chant, voix :

Ses cris sont plus secs que ceux de l'hirondelle rustique et assez proches de ceux du moineau "pchièp".Son chant est un gazouillis assez court et nasillard.

hirondelle rousseline
© http://www.naturamedia.no/....

Accueil | Les hirondelles | Migration | Protection | L'homme et l'hirondelle | Actualités |
© 2002-2014 oiseaux.net